ultimate guide App regulations
Home Articles Confidentialité des applications : guide ultime sur les réglementations en matière de protection des données pour les applications

Confidentialité des applications : guide ultime sur les réglementations en matière de protection des données pour les applications

Comme les sites web, les applications ont besoin du consentement utilisateur mais peu le demandent correctement. Découvrez comment le consentement et la conformité à la confidentialité influencent les applications, et comment le SDK de gestion du consentement peut aider à automatiser ce processus.
par Usercentrics
7 mars 2023
ultimate guide App regulations
Table des matières
Afficher plus Afficher moins

Aucune application ne peut désormais espérer atteindre la croissance sans le consentement de l’utilisateur. Des réglementations plus strictes en matière de confidentialité des applications impliquent que le consentement et la conformité doivent constituer une priorité absolue pour les développeurs d’applications mobiles, les éditeurs et les distributeurs.

 

Dans cet article, découvrez les éléments les plus importants concernant le consentement de l’utilisateur, la conformité en matière de protection des données, la confidentialité des applications mobiles et les réglementations. Découvrez également comment le SDK de gestion du consentement de Usercentrics peut vous aider à automatiser entièrement ce processus grâce à une solution facile à utiliser, hautement personnalisable et leader sur le marché.

Applications et confidentialité

Selon une prévision Sensor Tower qui affirme que les dépenses « in-app » atteindront 233 milliards de dollars d’ici 2026, le marché des applications mobiles est un marché solide.

 

Pourtant, de nombreux développeurs et distributeurs d’applications ont également le sentiment que les changements dans les dispositions sur la confidentialité des données mais aussi au sein du secteur (comme l’App Tracking Transparency d’Apple) entraînent des perturbations concernant des facteurs importants d’acquisition des utilisateurs, tels que l’achat de publicité sur les self-attributing networks (SAN).

 

L’arrivée de réglementations strictes en matière de confidentialité des données, en particulier concernant le consentement de l’utilisateur comme condition essentielle pour tout type de traitement des données personnelles, constitue une cause majeure de cette perturbation.

 

Cependant, le consentement de l’utilisateur est bien là et il y restera, ce que l’écosystème numérique semble finalement accepter.

 

En effet, Google devrait mettre fin au cookie tiers dans Chrome d’ici quelques années, le balisage côté serveur fortifie la protection des données, car il remplace le recours à des AdTech tiers, et de plus en plus de sites web mettent en œuvre le consentement des utilisateurs conformément à des législations comme le RGPD adopté au sein de l’UE.

 

En matière de confidentialité des données, le marché des applications mobiles fait toutefois figure d’exception : 90 % des applications populaires au sein de l’UE en 2022 ne respectent pas le consentement de l’utilisateur.

 

Il va devenir essentiel de mettre en place des stratégies de données fondées sur le consentement afin d’éviter que les entreprises ne perdent leur croissance fondée sur les données, y compris dans le domaine des applications.

 

Dans l’enquête 2022 de Liftoft sur les distributeurs d’applications, la confidentialité de l’utilisateur a été classée comme le premier défi du secteur en 2022 et comme le plus grand problème de 2023 concernant les applications.

 

Le consentement des utilisateurs et la confidentialité des données semblent devenir des priorités dans le secteur des applications mobiles.

 

C’est pourquoi, dans cet article, nous souhaitons aborder plus en détail les réglementations en matière de confidentialité des données affectant votre application et la manière dont le SDK de Usercentrics peut vous aider à automatiser la conformité et à optimiser les taux de consentement grâce à une transparence inspirant confiance à vos utilisateurs.

 

En bref, toute entreprise d’applications devra tôt ou tard se conformer à la confidentialité des données. Voici donc un rapide aperçu des réglementations les plus importantes et de leurs principales conditions en ce qui concerne les applications.

 

Comment les réglementations sur la protection des données impactent-elles les applications ?

 

Dans le monde, on trouve deux types de réglementations en matière de confidentialité des données : une réglementation basée sur le consentement et une autre sur le refus.

 

Le consentement en ce qui concerne les applications

 

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE est une réglementation concernant la confidentialité des données qui repose sur le consentement et s’applique à toute application dont les utilisateurs sont basés au sein de l’Union européenne.

 

La principale exigence de ce règlement est que si votre application effectue un suivi des données à caractère personnel des utilisateurs au sein de l’UE, vous devez d’abord obtenir leur consentement pour le faire de manière légale.

 

Les réglementations européennes sur la confidentialité des données (RGPD/ERP) font porter la responsabilité de la conformité au « responsable du traitement », c’est-à-dire au propriétaire/à l’exploitant/à l’éditeur de l’application.

 

Cela signifie que si votre application traite des données à caractère personnel d’utilisateurs au sein de l’UE, il vous incombe d’obtenir leur consentement préalable. Lorsqu’ils sont implémentés, un grand nombre de SDK de tiers suivent de nombreuses données des utilisateurs sur les applications (comme les adresses IP, qui sont considérées comme des données à caractère personnel en vertu du RGPD de l’UE). Pourtant, aucun de ces fournisseurs tiers ne sera tenu responsable si les utilisateurs se voient refuser leur droit au consentement préalable, cette responsabilité vous incombe en tant que responsable du traitement.

App SDK

En ce qui concerne les applications, les réglementations sur la confidentialité des données basées sur le consentement ne sont plus limitées au seul Espace économique européen. Plusieurs lois relatives à la confidentialité des données similaires au RGPD ont également pris effet dans le monde entier, par exemple, la LGPD au Brésil et la POPIA en Afrique du Sud, qui nécessitent le consentement préalable de l’utilisateur avant le traitement des données.

 

Opt-out sur les applications

 

La Loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA) est une réglementation portant sur la confidentialité des données et basée sur le refus qui concerne les applications dont les utilisateurs sont situés au sein de l’État (des exceptions s’appliquent en fonction de la taille et du chiffre d’affaires de l’entreprise, voir ici pour plus de détails). La principale exigence est que votre application dispose d’une option d’opt-out permettant à vos utilisateurs de refuser d’être suivis et que leurs données soient collectées.

App SDK

Aux États-Unis, les réglementations sur la confidentialité des données suivent le modèle de l’« opt-out » (jusqu’à présent cinq États américains ont adopté des lois exhaustives en matière de confidentialité). Cela signifie que votre application est autorisée à commencer à suivre les informations personnelles des utilisateurs à condition que vous leur donniez la possibilité de refuser facilement la collecte de données par votre application.

 

La Californie a été le premier État des États-Unis à adopter un tel régime de confidentialité des données, mais des lois supplémentaires par État basées sur l’opt-out sont en train d’émerger dans tout le pays, comme la VCDPA de Virginie et la CPA (Privacy Act) du Colorado.

 

Si l’on veut être parfaitement honnête, chaque réglementation en matière de confidentialité des données est différente et implique une mise en œuvre différente (avec de nombreuses exceptions et une définition différente des termes « données à caractère personnel » ou « informations personnelles »). Il est donc difficile de résumer comment elles impactent les applications dans leur ensemble.

 

Mais de manière générale, les réglementations strictes en matière de protection des données que l’on trouve dans le monde posent certaines exigences fondamentales ayant un impact énorme sur le marché des applications, en particulier pour les spécialistes de la distribution d’applications.

 

Quelles sont les principales exigences des réglementations en matière de protection des données pour les applications ?

  • Collecter et stocker le consentement de chaque utilisateur de manière sécurisée avant de traiter ses données à caractère personnel, y compris en fournissant un moyen simple de modifier son choix de consentement (notamment si vous avez des utilisateurs de l’UE, du Brésil ou d’Afrique du Sud). Les bandeaux de consentement doivent permettre un consentement libre, clair et explicite de chaque utilisateur (les cases pré cochées, par exemple, ne sont pas autorisées dans la plupart des législations basées sur le consentement).
  • Permettre aux utilisateurs de refuser la collecte de données et respecter leur choix (si vous avez des utilisateurs aux États-Unis). Un bouton dédié doit permettre aux utilisateurs de refuser facilement la collecte et le partage de données (par ex. via un bouton appelé « Ne pas vendre mes données sur votre application »).
  • Mettre à disposition une politique de confidentialité garantissant une transparence totale sur le traitement des données par votre application et précisant notamment les finalités de la collecte, la méthode de traitement et les tiers avec lesquels vous partagez ces données (exigence présente dans la plupart des lois de protection des données à travers le monde).

 

Les risques les plus importants en cas d’application ne respectant pas le consentement des utilisateurs et enfreignant par conséquent la conformité peuvent inclure de lourdes amendes (jusqu’à 10 millions d’euros en vertu du RGPD de l’UE, par exemple) et une perte de confiance des clients. À l’instar des sites web, les applications mobiles doivent être conformes aux réglementations en matière de protection des données et s’exposent aux mêmes sanctions financières.

 

Cependant, le secteur renonce aux cookies tiers pour se tourner vers un balisage côté serveur, ce qui entraîne des risques supplémentaires pour les entreprises d’applications qui ne modifient pas leurs stratégies de données afin d’inclure dès maintenant le consentement et la conformité aux réglementations.

 

Les réglementations sur la protection des données ayant défini le consentement comme étant la norme du secteur, le secteur AdTech est en train de se restructurer pour répondre à cette nouvelle exigence. Par exemple, de nombreux annonceurs achètent désormais uniquement de l’espace publicitaire sur des applications pouvant prouver qu’elles ont obtenu le consentement des utilisateurs.

 

La dépendance à l’égard du suivi par des tiers décroît et le consentement de l’utilisateur devient crucial pour des stratégies de marketing plus durables et axées sur les données. Ainsi, pour que les applications puissent suivre le changement (et les opportunités offertes par ce dernier), la mise en œuvre d’un consentement approprié et conforme doit être une priorité absolue.

Quels sont les avantages de la conformité des applications aux exigences de confidentialité ?

Au cours des cinq dernières années, les réglementations sur la confidentialité des données et les initiatives du secteur (comme l’ATT d’Apple) ont imposé de grands changements, obligeant les entreprises à penser à la confidentialité dès la conception et à la conformité lorsqu’elles élaborent des stratégies relatives aux données pour permettre aux applications de suivre les données des utilisateurs.

 

Les éditeurs d’applications mobiles et les distributeurs connaissent trop bien les effets « négatifs » des réglementations applicables en matière de protection des données sur les applications. Selon un rapport Sensor Tower, l’année 2022 a marqué pour la première fois un ralentissement record de la croissance des app store, l’ATT d’Apple étant considéré comme ayant la plus grande influence.

 

Parmi les défis auxquels les spécialistes du marketing mobile sont confrontés, citons le fait que les utilisateurs refusent de partager des informations privées, ce qui entraîne une perte de données et des évaluations de performance plus imprécises et non comparables.

 

En d’autres termes, les spécialistes du marketing mobile manquent de visibilité pour créer des campagnes de reciblage et optimiser l’expérience utilisateur pour améliorer la rétention et la valeur à vie.

 

Outre les défis liés à l’acquisition et à l’attribution, une étude de cas récente de Blinkist montre les conséquences importantes d’une configuration incorrecte des bandeaux de consentement (perte de chiffre d’affaires de 300 000 dollars américains).

 

Il est temps de changer de perspective : le consentement n’est pas un obstacle à la prospérité d’une entreprise d’applications, c’est une nécessité et une opportunité. Pour les applications, la confidentialité des données peut se révéler une bénédiction.

 

  1. Marketing axé sur les résultats
    La nouvelle tendance en matière de marketing mobile est le marketing axé sur les résultats, ce qui signifie que l’on part des comportements souhaités des clients pour remonter aux facteurs déterminant ces comportements. La confidentialité de l’utilisateur constitue un facteur essentiel pour passer à cette nouvelle stratégie.
  2. Fidélité à la marque
    Selon une étude réalisée en 2022 par Google et Ipsos, fournir une expérience positive en matière de confidentialité peut augmenter de 43 % la préférence de marque de votre application et les utilisateurs sont deux fois plus disposés à partager leurs données personnelles avec une marque de confiance.
  3. Gestion de la relation client (GRC) et du cycle de vie
    Les tactiques de GRC (Customer Relation Management ou CRM) et de gestion du cycle de vie
    vont encore prendre de l’ampleur en mettant l’accent sur la fidélisation des utilisateurs et sur les campagnes de remarketing. Plusieurs études récentes montrent clairement que le consentement est essentiel à l’acquisition et à la rétention des utilisateurs. Cependant, de nombreuses applications ne voient pas cette opportunité de renforcer la confiance des clients, d’éviter de lourdes amendes et de se développer plus efficacement grâce à des stratégies de données évolutives, en se conformant à la réglementation en matière de protection des données.

 

En d’autres termes, le consentement devient un avantage concurrentiel évident. Ceux qui migrent en premier et mettent en place de meilleures stratégies relatives aux données pour leur entreprise en tireront profit à long terme, car l’économie en ligne s’oriente vers le consentement des utilisateurs finaux (le mode consentement de Google en est un bon exemple, tout comme le balisage côté serveur).

 

À mesure que l’écosystème numérique passe du suivi par des tiers et du balisage côté client au balisage interne et côté serveur, toutes les entreprises devront repenser au cours des prochaines années leurs stratégies relatives aux données pour inclure la gestion du consentement, et il en va de même pour les applications.

 

Tous les développeurs/éditeurs d’applications doivent penser en termes de confidentialité dès la conception, en intégrant des solutions de gestion du consentement au cœur de leurs produits. Le fait de disposer d’une solution de consentement fonctionnelle permettant une conformité totale de votre application est susceptible d’entraîner des taux d’acceptation plus élevés de la part des utilisateurs (c’est-à-dire davantage de consentement et de données).

 

« Une partie importante de l’expérience utilisateur est « l’expérience en matière de confidentialité » (c’est-à-dire les autorisations ATT, les autorisations RGPD, etc.) qui doit également être intégrée de manière transparente dans le parcours. Les fenêtres contextuelles et les bandeaux interrompant votre expérience de manière aléatoire pour demander l’autorisation sont aujourd’hui inacceptables. »
Valerio Sudrio, Directeur mondial, Solutions d’applications @ Usercentrics

 

Mais naviguer dans les paysages juridiques complexes et différents de ces lois sur la protection des données peut être très difficile pour les développeurs d’applications mobiles et les spécialistes du marketing.

 

C’est là qu’un SDK de gestion du consentement peut être facilement intégré pour automatiser entièrement le processus.

Qu'est-ce qu'un SDK de gestion du consentement ?

Apps and privacy

En réponse aux exigences des lois sur la protection des données, des solutions « regtech » telles que les plateformes de gestion du consentement (CMP) ont été inventées pour faciliter la vie des sites web et des applications.

 

Un SDK de gestion du consentement automatise toutes les tâches de conformité en matière de protection des données pour votre application, afin de vous faciliter la vie et de vous libérer du temps pour vous concentrer sur le développement et l’optimisation d’expériences utilisateur exceptionnelles.

 

L’intégration d’un SDK de gestion du consentement dans une application peut permettre aux éditeurs et aux spécialistes du marketing de gagner un temps précieux et de réduire les ressources. Qui plus est, elle peut contribuer à accroître l’acquisition et la fidélisation des utilisateurs et à améliorer les campagnes de remarketing, car les données consenties ont davantage de valeur et sont plus contextuelles.

 

Les données utilisateur constituent sans aucun doute l’une des plus grandes ressources et continueront à l’être. Selon les réglementations en matière de protection des données, les distributeurs d’applications ne peuvent pas légalement lancer des campagnes de remarketing ou de réengagement sans le consentement de l’utilisateur. Sans données utilisateur consenties, les modèles prédictifs ne parviennent pas à optimiser efficacement les campagnes.

 

Lors du développement d’une application, la conformité et le consentement doivent être intégrés au cœur de la structure (confidentialité dès la conception). Plus la technologie qu’elle utilise pour obtenir les données personnelles consenties est efficace, plus les distributeurs d’applications ont d’opportunités.

 

Le SDK de gestion du consentement Usercentrics est conçu pour résoudre automatiquement tous les problèmes de conformité complexes, afin que votre application puisse continuer à prospérer tout en préservant la confidentialité des données. Il permet d’automatiser toutes les exigences de conformité de votre application grâce à une technologie de pointe qui crée un équilibre entre la confidentialité des données et l’activité basée sur les données.

 

Avec la prise en charge d’iOS, Android, Flutter, React-Native et Unity, le SDK de Usercentrics offre une approche flexible pour résoudre la conformité en matière de confidentialité des données pour les applications mobiles et peut être intégré à votre application en moins d’une heure.

Avantages du SDK de gestion du consentement de Usercentrics

  1. Prêt à l’emploi. Notre SDK est conçu pour être prêt à l’emploi : les efforts d’intégration et de maintenance sont minimes. Il vous suffit de présenter le bandeau de confidentialité dans votre flux d’utilisateurs lorsque cela est nécessaire, et notre technologie de mise en conformité automatisée vous aide à prendre en charge le reste.
  2. Sur mesure. Nous accordons une grande importance à l’expérience utilisateur, et pour une CMP, cela signifie optimiser la transparence tout en réduisant l’intrusion à un minimum. En d’autres termes, nous voulons que les utilisateurs bénéficient d’une expérience fluide lors de l’utilisation de votre application. Notre SDK offre plusieurs niveaux de personnalisation qui vous aideront à adapter notre bandeau de confidentialité à votre langage de conception mais aussi à activer des fonctionnalités avancées telles que le mode sombre et les tests A/B.
  3. Ciblage géographique pour la conformité mondiale. Grâce à notre configuration à distance et à notre reconnaissance géographique, une seule intégration de SDK résoudra vos besoins en matière de conformité et de confidentialité, que vos utilisateurs se trouvent en Europe (RGPD), aux États-Unis (CCPA/CPRA), au Brésil (LGPD) ou dans tout autre pays disposant de réglementations complètes en matière de protection des données.
  4. Optimisation basée sur les données. Que votre priorité soit d’optimiser votre stratégie de monétisation ou d’offrir une expérience personnalisée à vos utilisateurs, vous aurez sans aucun doute besoin d’informations sur les utilisateurs. C’est pourquoi optimiser vos taux d’acceptation peut faire la différence pour votre entreprise. Le SDK de Usercentrics vous offre des analyses prêtes à l’emploi avec différents niveaux de granularité, afin de suivre l’impact des modifications apportées à la bannière sur vos taux d’acceptation.

Conclusion

Le marché des applications mobiles est en pleine effervescence et en pleine croissance. Cependant, sans le consentement des utilisateurs et une conformité aux réglementations, il prendra du retard à mesure que le secteur se réoriente vers la confidentialité des données et l’engagement des utilisateurs.

 

L’intégration d’un SDK de gestion du consentement dans votre application peut vous aider à pérenniser votre entreprise basée sur les données en garantissant la transparence auprès de vos utilisateurs et leur confiance, des stratégies relatives aux données plus avisées et de meilleures campagnes de remarketing.

 

Si vous voulez avoir le droit d’accéder aux données des utilisateurs et pouvoir continuer à élaborer d’excellentes campagnes de performance, vous devez obtenir le consentement de l’utilisateur. C’est désormais incontournable.

 

Le SDK de Usercentrics apporte à votre application une technologie de pointe assurant automatiquement sa conformité.

 

Contactez notre équipe de spécialistes pour en savoir plus sur la façon dont le SDK de Usercentrics peut vous aider à automatiser les consentements et la conformité sur votre application.