Google-certified consent management platform
Home Articles Date limite de Google pour la conformité en matière de protection de la vie privée : CMP, mode Consentement et campagnes publicitaires

Date limite de Google pour la conformité en matière de protection de la vie privée : CMP, mode Consentement et campagnes publicitaires

Le dernier article du centre d'aide rappelle la date limite de conformité fixée par Google pour les annonceurs dans l'EEE. Découvrez les avantages d'une CMP certifiée par Google prenant en charge le mode Consentement, ainsi que les moyens de protéger vos revenus publicitaires à partir de 2024.
par Usercentrics
2 février 2024
Google-certified consent management platform
Table des matières
Afficher plus Afficher moins

Avec l’introduction de ces nouvelles exigences en 2024, Google pourrait avoir davantage d’influence sur la conformité en matière de protection des données que les entités régulatrices gouvernementales. Ces impératifs sont renforcés dans le dernier article de Shirin Eghtesadi, directrice de la gestion des produits chez Google.

 

Les évolutions réglementaires en matière de confidentialité ont imposé des normes rigoureuses à Google et à d’autres acteurs clés désignés comme « contrôleurs d’accès ». Parmi les principales obligations, il est requis de fournir à Google le consentement vérifié des utilisateurs pour continuer à bénéficier des fonctionnalités de personnalisation publicitaire.

 

Pour en savoir plus sur les nouvelles conditions imposées par Google aux annonceurs dans l’UE et l’EEE, découvrir comment protéger vos revenus publicitaires, comprendre les avantages du marketing basé sur le consentement, et tout savoir sur les changements dans la collecte de données des utilisateurs, lisez la suite.

Que signifie l'échéance de Google pour les annonceurs ?

Les récentes mesures prises par Google visent à faciliter pour les annonceurs le respect des règles de protection des données, telles que le règlement général sur la protection des données (RGPD), la directive ePrivacy et d’autres réglementations en vigueur dans l’UE/EEE et au Royaume-Uni. Elles renforcent également l’exécution des règles de Google relatives au consentement de l’utilisateur dans l’UE (EU UCP), en particulier pour le public et les solutions de mesure.

Si vous utilisez Google Ads, Google Analytics et Google Marketing Platform pour diffuser des publicités personnalisées dans ces régions, il est crucial que vous mettiez à jour la manière dont vous obtenez et signalez le consentement des utilisateurs finaux, surtout pour les consommateurs en ligne. Les entreprises qui ne se conforment pas à ces exigences avant la date limite de mars 2024 fixée par Google ne pourront plus utiliser les plateformes Google pour diffuser des publicités personnalisées dans l’UE/EEE et au Royaume-Uni comme auparavant, perdant ainsi l’accès aux fonctionnalités de personnalisation des publicités.

 

Afin de se conformer aux exigences de Google, les entreprises doivent avoir recours à un partenaire CMP certifié par Google pour collecter et gérer des consentements d’utilisateurs valides. La CMP doit également être intégrée à la dernière version du mode consentement de Google pour transmettre les informations de consentement des utilisateurs aux plateformes Google.

Qui sont les annonceurs ?

 

Les annonceurs sont des entreprises ou des individus qui font la promotion de produits, services ou marques par le biais de divers médias, dont des plateformes publicitaires en ligne comme Google Ads. Ces entités utilisent des outils de marketing et de publicité numériques pour cibler les clients potentiels et suivre les données de conversion, par exemple à l’aide de Google Analytics.

 

En résumé, si vous diffusez des campagnes publicitaires sur les plateformes technologiques publicitaires de Google ou si vous utilisez Google Analytics pour mesurer l’impact de vos revenus publicitaires en Europe, vous êtes tenus de respecter les conditions de Google afin d’éviter l’interruption de vos revenus publicitaires après mars 2024.

Quelles sont les exigences en matière de consentement vérifiable d’après les règles relatives au consentement de l’utilisateur dans l’UE de Google ?

 

Pour les tiers utilisant les services Google, les principales dispositions de ces règles sont les suivantes:

 

  • Le consentement valide des utilisateurs finaux doit être recueilli de manière légale pour:
    • l’utilisation de cookies ou de toute autre méthode de stockage local lorsque la loi l’exige, et
    • la collecte, le partage et l’utilisation des données personnelles pour la personnalisation des publicités.
  • Lors de la demande de consentement de l’utilisateur final, les parties doivent:
    • tenir des registres des consentements des utilisateurs, et
    • permettre aux utilisateurs finaux de retirer leur consentement à tout moment et fournir des instructions claires sur la marche à suivre.

 

Qu’est-ce que le mode Consentement de Google?

 

Le mode Consentement de Google a été lancé en 2020. À cette époque, l’un de ses principaux avantages était de permettre le suivi des données et l’obtention d’informations, même sans le consentement des utilisateurs. Depuis, ce mode a évolué, se concentrant davantage sur les signalements et permettant de contrôler d’autres outils et services en fonction des informations de consentement obtenues.

 

Par exemple, lorsque vous utilisez des services tels que Google Analytics, Google Tag Manager ou Google Ads, le mode Consentement de Google vous aide à optimiser les taux d’acceptation et à obtenir des informations de conversion, même pour les utilisateurs qui ne donnent pas leur consentement.

Le mode consentement v2 de Google, déployé en novembre dernier, introduit deux nouveaux paramètres: ad_user_data et ad_personalization, qui régissent l’utilisation des données personnelles et la personnalisation des publicités en fonction du consentement de l’utilisateur.

En quoi l’utilisation du mode consentement répond-elle aux exigences de Google pour les annonceurs ?

 

Les annonceurs mettant en place une plateforme de gestion des consentements peuvent légalement recueillir des informations de consentement valides auprès des utilisateurs. Le mode Consentement leur permet de transmettre automatiquement ces informations à Google, notamment le consentement des utilisateurs pour l’utilisation de cookies et d’autres technologies de suivi. Les balises de suivi ajustent automatiquement le comportement des services tels que Google Ads et Analytics pour respecter les choix de consentement des utilisateurs et se conformer aux réglementations sur la protection des données.

 

Le mode de consentement prend actuellement en charge les services Google suivants :

  • Google Analytics
  • Google Ads (Suivi des conversions Google Ads et Remarketing Google Ads)
  • Google Tag Manager
  • gtag
  • Floodlight
  • Conversion Linker

La CMP Usercentrics, votre partenaire CMP certifié par Google

Usercentrics, l’un des premiers partenaires CMP certifiés par Google lors du lancement de son programme de partenaires en 2022, a rapidement actualisé sa CMP pour intégrer le mode Consentement v2 suite à l’annonce de Google fin 2023.

 

Avec Usercentrics, le mode Consentement est activé par défaut, signifiant une mise à niveau automatique de l’API de ce mode.

 

Pour les annonceurs, Usercentrics facilite la collecte légale des consentements et leur transmission à Google. Cette plateforme garantit la conformité aux exigences de Google, permettant ainsi la poursuite de la diffusion de publicités personnalisées dans l’UE/EEE et au Royaume-Uni.

Mode Consentement de Google en 3 étapes avec Usercentrics

 

1. Configurez la CMP Usercentrics pour site web ou application.
Analysez tous les services de traitement des données et SDK utilisés sur votre site web ou votre application. Configurez rapidement et personnalisez Usercentrics CMP pour répondre aux exigences légales à l’aide de notre interface intuitive.

 

2. Installez la CMP sur votre site web ou votre application.
Ajoutez la balise de script CMP à votre site web ou à Google Tag Manager. Ajustez les services de traitement des données identifiés et utilisez le SDK Usercentrics pour une implémentation facile dans les applications. Le mode Consentement v2 est activé par défaut pour collecter et signaler un consentement valide des utilisateurs.

 

3. Profitez de tous les avantages du mode Consentement v2.
Respectez les choix des utilisateurs, ajustez automatiquement les balises et le comportement du SDK Google. Obtenez des informations grâce à la modélisation des conversions et au mode Consentement avancé, même sans consentement explicite des utilisateurs.

 

Pour obtenir de l’aide sur l’installation du mode Consentement de Google, consultez notre documentation dédiée aux applications/jeux web et mobiles, ou envisagez de faire appel à un partenaire qualifié pour vous assister dans l’intégration de votre plateforme de gestion du consentement Usercentrics.

Comment les exigences de Google affectent-elles la publicité ?

Dans le secteur du marketing numérique, les entreprises dépendent largement des données utilisateurs pour diverses applications, notamment la publicité. Bien qu’il soit possible de mener des campagnes publicitaires sur la base de données et d’analyses limitées et non personnalisées, la plupart des marketeurs aspirent à analyser, segmenter et cibler différents groupes pour optimiser les dépenses et les conversions publicitaires. Cela nécessite la collecte de données sur ces audiences. Toutefois, les entreprises sont de plus en plus tenues de solliciter le consentement des consommateurs avant de recueillir et d’utiliser ces données.

 

1. À partir de mars 2024, il sera indispensable de démontrer que vous avez obtenu le consentement des utilisateurs avant de leur envoyer des publicités via les services de Google.

 

2. Les entreprises qui intègrent une CMP et le mode Consentement seront en mesure de communiquer à Google les informations relatives aux consentements et de diffuser des publicités personnalisées aux utilisateurs consentants. Elles pourront toujours diffuser des publicités aux utilisateurs non consentants, mais celles-ci ne seront pas personnalisées. Toutefois, la deuxième exigence de Google, ainsi que de nombreuses législations sur la protection des données, implique de donner aux utilisateurs la possibilité de modifier leur choix de consentement à tout moment. Un utilisateur pourrait donc ultérieurement autoriser les publicités personnalisées.

 

3. Les entreprises qui n’implémentent pas de CMP et le mode Consentement de Google d’ici mars 2024 pourront continuer à diffuser des publicités sur les plateformes Google, mais non personnalisées, donc basées sur des données agrégées, sans une analyse spécifique des utilisateurs.

 

4. Si vous utilisez des API/SDK Google pour partager les données de votre audience web et/ou d’applications avec Google, vous devez également implémenter ces API pour vous conformer aux exigences de consentement.

Avec Usercentrics et le mode Consentement v2 de Google, débloquez des opportunités de marketing basé sur le consentement.

Impact des changements de Google en matière de consentement sur l’utilisation des données en ligne

 

Avec leur manque de précision et les préoccupations liées à la protection des données, les données tierces généralisées perdent leur pertinence en marketing numérique, poussant les entreprises à s’en éloigner. Google suit cette tendance en éliminant progressivement l’utilisation des cookies tiers, une initiative annoncée il y a plusieurs années. Depuis début janvier 2024, Google Chrome a commencé à désactiver les cookies tiers pour environ 1% de ses utilisateurs mondiaux, en prévision d’un déploiement plus étendu plus tard dans l’année.

 

Le balisage côté serveur offre une alternative pour éviter les données tierces tout en contournant les difficultés liées aux réglementations sur la protection des données et des technologies web en évolution. Usercentrics propose une solution de balisage côté serveur intégrée aux services Google et au mode Consentement, aidant ainsi à consolider les stratégies de marketing numérique.

Conclusion et prochaines étapes pour les annonceurs

La date limite de mars 2024 fixée par Google pour les annonceurs de l’UE/EEE et du Royaume-Uni approche à grands pas. Heureusement, la mise en place de la CMP Usercentrics avec le mode Consentement intégré pour les sites web et les applications est à la fois simple et rapide. Cette solution offre tout ce dont vous avez besoin pour maintenir vos performances numériques en 2024 et au-delà.

Conformez-vous aux règles de Google sur les CMP

D'autres questions ?

Découvrez la CMP Usercentrics et obtenez des réponses à toutes vos questions.

Besoin d'aide pour l’installation ?

Collaborez avec un partenaire certifié Usercentrics

Articles connexes

La loi allemande contre les restrictions à la concurrence (GWB)

La loi allemande contre les restrictions à la concurrence (GWB) et la législation sur les marchés numériques (DMA) : une analyse comparative

La loi allemande contre les restrictions à la concurrence (GWB) et la législation sur les marchés numériques (DMA) ont...

Calendrier du DMA : feuille de route de la réglementation

Quelle importance la législation de l’UE sur les marchés numériques (DMA) attribue-t-il à la gestion des consentements ?

Protection de la vie privée, gestion du consentement et bandeaux de consentement en vertu de la législation de l’UE...